Hausse du dollar : analyse et conseils - Crédit Agricole des Savoie


Hausse du dollar : analyse et conseils

La forte appréciation du dollar face à l'euro creuse un écart économique depuis plusieurs mois entre l'Europe et les Etats-Unis, entrainant conjointement le cours EUR/USD à une tendance baissière.

Pénalisant pour les importateurs mais améliorant la compétitivité française à l'export, le dollar a un rôle majeur dans notre économie puisqu'il reste la devise phare des transactions internationales.

Pour les Savoie, territoires ouverts à l'export comme à l'import, l'impact de la fluctuation du cours peut être conséquent si les entreprises locales ne se positionnent pas aujourd'hui.

Deux politiques monétaires pour un même mouvement baissier.

De Juin à début Décembre 2014, le cours EUR/USD a perdu près de 12 centimes passant de 1,36 à 1,24.

De l'autre côté de l'Atlantique, la Réserve Fédérale des Etats-Unis (FED) réoriente sa politique monétaire. Portée par une reprise de l'économie plus importante que prévue et des indicateurs attestant d'un nouveau souffle américain, la FED a mis un terme à son programme de rachat d'actifs. A la suite de cette décision, le dollar s'est renforcé contre toutes les devises.

A l'inverse, l'Europe ralentit de nouveau, chaque pays craignant une déflation. L'Allemagne a publié de nouvelles données économiques décevantes qui pourraient amener le pays à une récession. Dans ce contexte, la Banque Centrale Européenne (BCE) a annoncé le lancement de son propre Quantitative Easing (QE). Elle devrait commencer le rachat d'actifs, ce qui aurait pour effet d'augmenter significativement l'offre de monnaie et de stimuler à terme l'économie européenne. Cette anticipation d'afflux de liquidités à venir a d'ores et déjà pesé sur l'euro, l'orientant à la baisse. Les premiers résultats du QE européen ne devraient pas être publiés avant plusieurs mois.

Nous sommes ainsi face à deux politiques monétaires distinctes qui d'une part, entrainent l'appréciation du dollar et de l'autre, la baisse de la monnaie européenne. Le décalage des fondamentaux de l'économie ne fait que renforcer cette tendance : certains économistes tablent même sur une possible parité EUR/USD à fin 2017.

Pour autant, nous ne sommes pas à l'abri d'un possible retournement de politique monétaire d'une des parties venant inverser la tendance. Rappelons que certains économistes américains restent partisans d'une protection du dollar qui amènerait la FED à infléchir sa position.

Le positionnement face au dollar : nos conseils

Acheteur de dollars

Profitez d'éventuels rebonds et figez dès aujourd'hui, avant la baisse attendue de l'euro.

A l'achat, l'appréciation du dollar sera de plus en plus défavorable au vu des prévisions. Dans les semaines à venir, toute mauvaise publication américaine ou à l'inverse, tout signe encourageant de la zone euro devrait ponctuer la tendance baissière de rebonds, opportunités pour se positionner en couverture.

Deux possibilités pour figer votre cours EUR/USD :

  • le terme : pour protéger dès aujourd'hui vos marges en figeant le cours de vos opérations à venir,
  • l'option : pour figer un cours EUR/USD « plancher » tout en pouvant bénéficier d'un retournement de marché.

Nous vous préconisons de couvrir à hauteur de 70 à 80% en fonction de votre activité et de votre appétence au risque.

Pour plus de renseignements, contactez votre conseiller.

Vendeur de dollars

Laissez-vous le droit de profiter de l'évolution favorable du cours tout en assurant votre position aujourd'hui.

Les prévisions du cours EUR/USD vous sont favorables. Néanmoins, la dernière année a montré que le marché des changes reste volatile.

Fort de ce constat, il est conseillé de préférer une option qui viendrait sécuriser un retournement de situation et qui permettrait à tout vendeur de dollar de profiter au fil de l'eau de cette perspective baissière de l'euro.

L'optimisation de votre position passe donc par l'adaptation du volume couvert : nous vous préconisons de couvrir entre 50 et 60% de vos besoins.

Pour plus de renseignements, contactez votre conseiller.

Plan du site | Mentions légales | Charte des internautes | Etudes économiques & financières | Nos Tarifs
© Crédit Agricole 2016